mercredi 4 mai 2016

La chapelle du lycée Gay-Lussac à Limoges: à quand la rénovation?


(c) Photothèque Paul Colmar & Limoges années 1950 1960 1970, Geste Editions, 2015


La chapelle du lycée appartient - comme le lycée - à la Ville de Limoges, mais on sait que, depuis les lois sur la décentralisation, ce sont les régions qui gèrent ces établissements scolaires. La création de la "grande région" éloigne la prise de décision. Or, ceux qui s'intéressent à la vie de notre cité et les lecteurs de ce blog savent qu'une restauration-rénovation s'impose depuis longtemps, mais qu'elle constitue l'un des "serpents de mer" limougeauds. 
Le lycée est classé Monument Historique et la chapelle - qui vit la réunion préparatoire aux Etats Généraux de 1789 (entre autres événements d'importance) - abrite un magnifique retable, propriété de l'hôpital, lui-même à restaurer et protéger. Ceux qui se souviennent des biennales internationales de l'émail savent combien le lieu pourrait participer de la vie culturelle à la fois de l'établissement et de la ville. Contrairement à d'autres lycées de cette importance, Gay-Lussac ne dispose pas d'une salle de conférence digne de ce nom alors que, par exemple, l'Association des Anciens Elèves y a mis en place, depuis cette année, un cycle de rencontres (Mona Ozouf, Michel Aucouturier...) et que l'administration, les équipes pédagogiques, les élèves, pourraient utiliser au mieux cette salle... On s'étonne vraiment que ce dossier soit bloqué par les édiles, alors que nombre de citoyens limougeauds (jusqu'à l'essentielle association Renaissance du Vieux Limoges présidée par Michel Toulet ou celle des Anciens présidée par Jean-Pierre Levet) souhaitent qu'il avance. Certes, la restauration à la fois de la chapelle et du retable peut représenter un coût somme toute important mais qui serait un investissement à la fois pour les élèves et les personnels mais aussi pour tous les Limougeauds pouvant être conviés à certaines manifestations. 
Il serait par exemple tout à fait envisageable que cette salle accueille à la fois des conférences, spectacles et concerts tout au long de l'année et - pourquoi pas ? - une manifestation d'envergure l'été, par exemple en synergie avec le Pavillon du Verdurier qui est tout proche... 
Nous attendons donc, à ce sujet, des nouvelles (et surtout des décisions) de M. Lombertie, propriétaire des murs, et de M. Vandenbroucke, vice-président de la région Aquitaine, à ce sujet - d'autant plus que ce sont d'anciens élèves du lycée!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.