dimanche 6 mars 2016

En 1988, une vision de la gare de Limoges par le peintre Max Rastouil...


Limoges-Bénédictins et, au 1er plan, une vision fantasmée
des statues du Champ de Juillet.

Revue Analogie, été-automne 1988.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.