lundi 3 mars 2014

J'étais au carnaval de Limoges...

La célèbre harmonie limougeaude des Gueules Sèches

Le Carnaval de Limoges figure parmi les grandes manifestations populaires de la Ville. Il était cette année consacré au voyage. Et j'y ai assisté, comme depuis mon enfance, lorsque les roulements de tambour m'émouvaient et que je serrais bien fort la main de ma mère.
On estime à environ 75 000 le nombre de personnes (de toutes conditions et de tous âges) qui assistent à cette cavalcade, entièrement gratuite. Bien entendu, le public est majoritairement "familial": souvent parents et enfants. On voit de nombreux jeunes massés sur le parcours. Le Carnaval attire manifestement un public venu d'au-delà les strictes limites de la ville.
Le défilé qui a lieu le premier dimanche de Mars, se déroule sur un parcours d’environ 3 kilomètres dans les rues du centre-ville et s’achève par la traditionnelle noyade du mannequin Carnaval dans la Vienne après 3 heures de spectacle (ici, le maire ne distribue ni ne multiplie les poissons pour les lancer au bon peuple, comme dans d'autres villes). Ce qui ancre les festivités dans le quartier jadis essentiel des ponts. La coulée Vienne - Casseaux - pont St-Etienne - pont St-Martial, qui a déjà bénéficié fort heureusement de l'aménagement des bords de la rivière, mériterait sans doute d'être encore plus valorisée (c'est incontestablement une réflexion à poursuivre).


15 chars d’apparat, réalisés sur un thème différent chaque année, ainsi qu’une vingtaine de groupes musicaux et d’animation constituent la cavalcade. Le regret que l'on pourrait formuler est que jadis (j'y ai moi-même participé sur le char de Montplaisir, dans les années 70...!), les membres des diverses associations de quartiers étaient sur les chars, ce qui leur donnait beaucoup plus de vie - c'est sans doute par principe de précaution que les accompagnants sont désormais, pour la plupart mais pas tous il est vrai, hors des chars...
Tous les styles sont représentés (folkloriques, fanfares de parade traditionnelles ou carnavalesques, show bands, groupes historiques, artistiques, attractions visuelles…). Outre les principales sociétés locales, des ensembles de grande qualité venus de toute la France et de divers pays d’Europe (une dizaine à chaque édition), sont invités. Ainsi cette année 2014, des Brésiliens, Hollandais ou des Polonais, parmi d'autres... Et puis il y a l'inévitable Miss, cette année Eugénie Vignaud - au prénom si délicieusement Second Empire...


Environ 1 200 personnes assurent l’animation, auxquelles viennent s’ajouter les agents municipaux, la Police Nationale, de nombreux bénévoles chargés de la préparation et de l’encadrement du cortège (entre 250 et 300).




 Certes, il est de bon ton, chez certains, de se gausser de cette manifestation sans doute trop "populaire" à leurs yeux... mais il est incontestable qu'il s'agit d'une tradition ancienne de la ville et qu'il est évident qu'elle procure beaucoup de joie à ceux qui y assistent (surtout lorsque le temps est clément, ce qui n'est pas évident en cette saison!), ce qui est bien le but recherché.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.