lundi 24 mars 2014

A Limoges, un 1er tour surprenant... mais pas tant que cela...

Ceux qui lisent régulièrement cette publication en ligne savent que j'avais pronostiqué de manière argumentée la percée du Front National à Limoges, celle-ci ne m'a donc pas surpris. 16,95%, c'est un score important mais il faut sans doute se féliciter que ce soit la droite républicaine menée par Emile-Roger Lombertie qui arrive en deuxième position avec 23,79% qui réussit incontestablement son entrée en politique en faisant mieux que Camille Geutier en 2008. Nul doute que le centre-droit conduit par Pierre Coinaud, dont la liste accueillait des personnes de qualité - et qui avait eu le courage de faire cavalier seul au premier tour - va rejoindre l'UMP. Il totalise 12,31 %, ce qui est également un bon score. La droite "classique" cumule donc 36,10%. A Limoges, la majorité des électeurs qui se sont exprimés - 53,05%! - ont donc voté à droite ou à l'extrême-droite: une première historique. 
La vraie surprise - même si un deuxième tour était envisagé - est celle du score obtenu par la liste regroupant des socialistes, verts, radicaux et communistes conduite par Alain Rodet: 30,11% - résultat à mettre bien entendu en relation avec le taux particulièrement élevé de l'abstention: environ 40%, qui laisse penser qu'un certain nombre d'électeurs "traditionnels" et potentiels de cette liste ne se sont pas déplacés (de même que certains militants, à ce que l'on sait), pour diverses raisons parfois complémentaires - on a entendu: un "mandat de trop" pour la tête de liste, une liste pas assez renouvelée, les suites de "l'affaire Boulestin" (ravivée par un récent article de L'Express), le cumul des mandats, la question de la L.G.V., la déception par rapport à la politique menée par François Hollande, etc. Tout cela avait d'ailleurs sans doute conduit le Front de Gauche à oeuvrer pour rompre la vieille union de la gauche limougeaude pour partir seul; si celui-ci n'arrive qu'en quatrième position, avec 14,15%, il réalise incontestablement un beau résultat, devenant presque "faiseur de roi"... à gauche. A l'heure où j'écris ces lignes, les négociations que l'on imagine âpres battent leur plein. Le total des voix du P.S./F.d.G est de 44,26%. Il n'est pas certain que l'on puisse y adjoindre les 2,8% de Lutte Ouvrière - dont Elisabeth Faucon se félicite de la progression des voix.
La clef de cette captivante et historique élection réside en grande partie chez les abstentionnistes et dans la capacité qu'auront les candidats, en particulier de gauche, à les convaincre - ce qui n'est pas gagné. On peut certes penser que certains abstentionnistes ont voulu envoyer un "signal" au député-maire sortant et voteront au second tour pour une liste qui serait confortée sur sa gauche par le Front de Gauche, mais on ne sait jamais (comme on vient de le voir).
Le Populaire du Centre a publié le résultat par bureaux de vote. Emile-Roger Lombertie est arrivé en tête dans les secteurs suivants: Montmailler; Limosin Emailleurs, Limosin Hôtel de Ville, Feuillants, Gay-Lussac, Hôtel de Ville Sud, Roger Franck, Montjovis soit 9 quartiers sur 38. Et Alain Rodet gagne dans les secteurs suivants: Portes Ferrées, Joliot Curie, Madoumier, Aigueperse, Jean Le Bail, Léon Blum, Jean Macé, La Bastide, Le Vigenal, Ronsard, Beaubreuil (tous quartiers soit  4), Dautry, La Monnaie, Bénédictins. Soit 17 quartiers sur 38.
On regardera également avec attention les cartes ci-dessous:

En rose les bureaux où Rodet arrive en tête, et fait plus que Lombertie et Coinaud. Bleu foncé : où Lombertie arrive en tête. Bleu clair, où Lombertie plus Coinaud supérieur à Rodet.
 (c) Th.Moreau, V. Brousse (que je remercie)

(c) Th. Moreau, V. Brousse Ph. Grandcoing et France 3 Limousin

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.