mardi 31 décembre 2013

Dieudonné à Limoges? (suite) La bonne réponse d'Alain Rodet.

AFP.
Dieudonné doit se produire à Limoges le 25 janvier prochain. Des manifestations sont prévues si le spectacle est maintenu..
Le député-maire PS de Limoges, Alain Rodet, a estimé ce lundi que si le ministre de l'Intérieur Manuel Valls n'était pas "en mesure d'empêcher les spectacles de Dieudonné", lui-même s'opposerait à la venue dans sa ville de l'humoriste, le 25 janvier prochain, "par tous les moyens" légaux, sous une forme "qui reste à définir".
"Nous y pensons depuis longtemps", a expliqué à une correspondante de l'AFP M. Rodet. "Localement, nous recevons de plus en plus de lettres d'indignations au sujet de ce spectacle", a-t-il souligné. "Le MRAP, SOS Racisme, mais aussi la communauté israélite, ainsi que les associations de résistants ont fait savoir leur opposition à la venue de Dieudonné", certains ayant annoncé leur intention de manifester le jour J aux abords du Zénith, où doit se produire l'humoriste, a-t-il ajouté.
"Cet homme qui multiplie les provocations et les dérapages a largement dépassé les limites de la liberté d'expression", a ajouté l'élu socialiste.
M. Rodet estime que donner une tribune à Dieudonné "n'est pas acceptable, et encore moins dans un département comme le nôtre qui s'est fortement impliqué dans la Résistance et a lutté contre la persécution des juifs pendant la guerre".
"La tenue d'un tel spectacle serait d'autant plus inacceptable que la région a été le théâtre d'un grand moment de paix et de réconciliation en septembre, quand, pour la première fois depuis la guerre, un président allemand (Joachim Gauck, ndlr) s'est rendu à Oradour pour s'y recueillir avec le président français", a-t-il rappelé.
S'agissant de la forme que pourrait prendre la réaction de la commune, en l'absence de directive du ministère de l'Intérieur, le maire assure qu'"il existe des moyens légaux de s'opposer à la tenue de cette soirée". "Nous sommes en mesure de prendre un arrêté ou de saisir la préfecture notamment en invoquant les risques de troubles à l'ordre public évidents que pourraient entraîner ce spectacle", a-t-il expliqué.
Le ministre de l'Intérieur a annoncé la semaine dernière qu'il étudiait "toutes les voies juridiques" pour interdire les "réunions publiques" de Dieudonné qui, selon lui, "n'appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent (...) à accroître les risques de troubles à l'ordre public".


***

Le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "incitation à la haine raciale" suite à ses déclarations antisémites à propos du journaliste Patrick Cohen. Le député des Français de l'étranger Meyer Habib (UDI) va déposer un projet de loi visant à interdire la quenelle, considérée comme un salut nazi inversé par beaucoup (Libération a indiqué que circulait sur le web une photographie montrant un jeune homme faisant la quenelle devant l'école juive de Toulouse où Mohamed Merah avait commis quatre meurtres). Ceux qui plaident l'innocence ou la bonne foi après avoir fait ce geste sont en tout cas pour le moins suspects...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.